Laval Du Breuil ardent défenseur de l’enseignement de l’anglais au primaire

Source de l'image http://www.123cours.com/

Un très bon article de Laval Du Breuil publié le 25 : Renforcer le français

Hebdoart en actualité en bref

Le débat sur le bilinguisme fait couler beaucoup d’encre, certains prônant carrément une formule de nécessaire équivalence des langues dès le plus jeune âge, tandis que d’autres s’opposent farouchement à tout apprentissage précoce à ce chapitre.

Laval constate

Sans être un spécialiste de cette question, je suis cependant en mesure de constater la piètre qualité du français autour de moi, même chez les diplômés universitaires. Les carences sont évidentes, non seulement au niveau de la grammaire, mais surtout en ce qui concerne la syntaxe et la structure des textes. 

Laval s’interroge

Pourquoi ne pas inventer un modèle de stages et d’échanges à la fin du secondaire pour ceux et celles qui veulent devenir bilingues ou trilingues? La région de Montréal offre déjà toutes les possibilités à des coûts raisonnables, sans compter nos voisins ontariens.

Laval s’amuse

Je m’amuse d’ailleurs à poser la même question à tous les ardents défenseurs de l’enseignement de l’anglais au primaire: «Où avez-vous vraiment appris cette langue seconde?» J’obtiens invariablement la même réponse: «Lors d’un stage d’études, de travail ou de loisirs à l’étranger.» Pourquoi ne veulent-ils pas donner la même chance à leurs enfants?

Lire Laval Du Breuil au complet dans le Devoir

4 comments to Laval Du Breuil ardent défenseur de l’enseignement de l’anglais au primaire

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>