Que pense le protégez-vous des vêtements intelligents

propriété image :protégez-vous, Le cas du Crabyon Autre exemple, la fibre Crabyon, de la société japonaise Omikenshi. Le produit est un mélange de chitine – extraite des carapaces de crabes ou de crevettes – et de cellulose.Selon ses concepteurs, cette fibre aurait hérité des propriétés médicinales de la chitine. Elle serait donc antibactérienne, soutiendrait le système immunitaire, absorberait l’humidité et accélérerait la guérison des blessures. Tout un contrat pour une fibre textile!

Comment savoir si ces produits sont sûrs pour la santé ou l’environnement?

Difficile à dire aujourd’hui, mais Jean-Yves Dréan est affirmatif: chimie, électricité, nanotechnologie, le cocktail pourrait bien être explosif!

«Nous avons reçu la directive d’être très prudents lorsque nous développons des fibres à base de nanotechnologie. Il ne faudrait pas se retrouver avec des contaminants dans l’air, comme dans le cas des fibres d’amiante.»

Le prix risque également de freiner le consommateur, car il en coûterait six fois plus cher pour un vêtement intelligent que pour une veste ordinaire, d’après la firme Venture Development Corporation, dans son étude Global Market for Smart and Interactive Textiles, publiée en 2006.

Cela n’inquiète pas les fabricants: «Les cyclistes payent jusqu’à 300 $US pour nos shorts, dit Pierre Perron, de Louis Garneau Sports. Les consommateurs sont prêts à investir.»

Marks & Spencer a bien réussi à vendre sa veste iPod 149 £ (317 $CAN)… Et en toute franchise, qui pourra résister, à l’annonce de l’été, au tissu antimoustiques? 

Le fabricant Louis Garneau Sports (photo), qui l’utilise dans ses shorts de vélo, a baptisé ceux-ci «les chamois thérapeutiques». «Nous testons nous-mêmes les tissus, explique Pierre Perron. Les shorts de vélo en Crabyon sont essayés par des coureurs professionnels.»

Voir aussi sur les vêtements intelligents: Un marché en progression » Possibilités infinies »

Des exemples inusités! »Le fabricant Louis Garneau Sports (photo), qui l’utilise dans ses shorts de vélo, a baptisé ceux-ci «les chamois thérapeutiques». «Nous testons nous-mêmes les tissus, explique Pierre Perron. Les shorts de vélo en Crabyon sont essayés par des coureurs professionnels.»

Source http://www.protegez-vous.ca

3 comments to Que pense le protégez-vous des vêtements intelligents

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>