L’influence du décoratif dans l’art, d’hier à aujourd’hui

Tabatière |  | M15909

L’art décoratif d’hier

Tabatière
1800-1825, 19e siècle 5 cm Don de Mr. David Ross McCord M15909 © Musée McCord

Utilisé pour la première fois par les aborigènes d’Amérique du Sud, le tabac à priser ou tabac en poudre, qui provient de la plante Nicotiana tabacum, est introduit en Europe au seizième siècle. Priser du tabac devient rapidement une activité très à la mode en Europe, et au cours des siècles suivants, on produit toute une gamme de contenants les plus sophistiqués pour que les hommes puissent transporter leur tabac avec eux. Cette tabatière en forme de globe est un bel exemple d’émail anglais Battersea. Elle a appartenu à John Samuel McCord (1801-1865), le père du fondateur du Musée, David Ross McCord.

Le tabac à priser, sorte de tabac en poudre, fut introduit en Europe au XVIe siècle après que les Européens y furent initiés par les peuples autochtones d’Amérique du Nord. L’usage du tabac à priser se répandit rapidement en Europe, et au cours des siècles suivants, on produisit toute une gamme de contenants permettant aux hommes de le transporter sur eux.

Cette tabatière en forme de globe terrestre a appartenu à John Samuel McCord (1801-1865), père de David Ross McCord (1844-1930), fondateur du Musée McCord. David Ross McCord a ajouté la tabatière de son père à sa collection d’objets historiques car il considérait les artefacts comme des sujets de recherche essentiels à la découverte de la vérité scientifique . Ayant appris de son père comment constituer et préserver une collection, il maintenait toujours une documentation minutieuse afin d’établir la provenance de ses artefacts .

Au milieu du XIXe siècle, priser du tabac était une activité réservée aux gentlemen. Priser était un art sophistiqué qui consistait à aspirer par le nez une pincée de ce tabac spécial, opération qui était suivie d’un éternuement discret.

L’art décoratif d’aujourd’hui

Exposition en cours  Du 17 janvier au 23 mars 2008  Centre d’exposition de l’Université de Montréal

L’’exposition Décoratif ! Décoratifs ? s’interroge sur les différentes dimensions associées au terme «décoratif» dans le domaine des arts. À partir d’une soixantaine d’œuvres choisies dans les collections du Musée national des beaux-arts du Québec, le public est invité à découvrir quatre aspects de cette question.

Décoratif ou antidécoratif ? Surface ou profondeur ? Objet ou sujet ? Séduction ou dégoût?

 

Pavillon de la Faculté de l’aménagement 2940, ch. de la Côte-Sainte-Catherine, local 0056 (514) 343-6111, poste 4694 www.expo.umontreal.ca

 

En collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec

En fait, la soixantaine d’œuvres présentées dans l’exposition nous informent sur les différents courants qui ont marqué l’histoire de l’art, elle-même source de leur inspiration. L’art décoratif est là pour séduire, ou dérouter… à vous d’en juger !

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>