Quelques critiques pour l’ouverture du 400è de Québec

PQ, Feux artifices 31 janvier 2008

Frédérick Masson du journal Québec Hebdo n’a pas apprécié du tout la grande ouverture des festivités Québec 2008

Le journaliste ne se gène surtout pas de critiquer  fortement la mise en scène de Denis Bouchard et quelques artistes comme: Pascale Picard, Étienne Drapeau et le président de la Société, Jean Leclerc

Voici quelques critiques du journaliste qui s’exprime ainsi

Un spectacle d’ouverture honnête, mais sans plus. Avant même les premières notes, l’organisation s’attirait déjà les foudres des participants en laissant ces derniers poireauter à –10 degrés sans même un semblant d’animation, si ce n’est que les quelques images projetées sur un Palais Montcalm gros et froid qui agissait à titre d’écran géant. Un écran de 23 M$, faut-il le rappeler!

Jean Leclerc, suivi de la sempiternelle pléiade de représentants des divers paliers gouvernementaux. Chacun y est allé de son message, bien écrit et bien lu, sans couleur et sans saveur. Une bonne soupe tiède, qui n’avait rien pour réchauffer la foule.

La mise en scène très discutable orchestrée par un Denis Bouchard, un homme pourtant doté d’un talent fou. Les gens de Québec ont eu droit à un gros trip d’artiste… un artiste qui semblait blasé dès le premier jour de sa nomination… Heureusement, le public et les feux d’artifice ont sauvé la mise.

Gros bémol aussi sur la prestation de Pascale Picard, une artiste au talent exceptionnel qui n’a pas su profiter d’une vitrine télévisuelle importante. Avec une prestation qui frôlait l’hystérie, elle n’a pas été à la hauteur de ses 100 000 exemplaires vendus.

Mon premier pot, je le réserve à Étienne Drapeau, dont l’interprétation de la chanson des «Saints» était carrément é-pou-van-ta-ble! Une pièce écrite au crayon-feutre sur un napperon de restaurant comme on en retrouve sur trop d’albums de catégorie B.

Il semble avoir apprécié quelques numéros :  Mention d’honneur aux Batinses, qui ont assuré l’ouverture avec brio. De bons mots aussi au trio composé de Claire Pelletier, Florence K et Jessica Vigneault, à Bruno Pelletier, ainsi qu’aux danseurs qui ont fait fi du froid et du facteur vent.
source  autres critiques : le soleil  le Devoir

Laisser une réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivant

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>